Projet pédagogique spécifique à notre service d’itinérance

Historique

Hippopassion est une asbl née en 1996. Depuis, elle n’a de cesse de réfléchir et d’ajuster ses projets. L’asbl a pris de l’expansion et développé son expertise dans le secteur de la relation d’aide et de la médiation équine.

Au-delà des centaines de personnes qui se rendent, chaque semaine, sur l’un de nos deux sites d’exploitation, nous savons que des centaines d’autres personnes n’ont pas la possibilité de se déplacer jusqu’à Fraiture en Condroz ou jusqu’au Sart Tilman, et cela pour des raisons de santé, de mobilité, de disponibilité ou de logistique.

C’est pourquoi, depuis septembre 2021, nous avons décidé de conceptualiser et d’entreprendre un service d’itinérance. L’envie de nous mettre, notre équipe et nos poneys, à disposition de tous et d’intégrer les lieux de vie d’usagers potentiels nous a animés. “Si ça peut être compliqué de se rendre jusqu’à nous, nous irons jusqu’à vous” !

 

Activités proposées

Nos activités offrent un moment de rencontre durant lequel vont pouvoir se vivre des expériences émotionnelles, corporelles et sociales autour du poney/cheval.

Au travers de divers vécus relationnels avec le cheval, le professionnel de la médiation équine veille, dans une grande qualité de présence, à instaurer un climat pouvant laisser la place et accueillir les émotions et besoins du bénéficiaire. 

A la fin de chaque activité, nous procédons à un débriefing dont l’objectif est d’identifier les émotions et ressentis, les plaisirs, les difficultés, les ressources, mettre en mots et verbaliser ce qui a été vécu durant la séance; offrant ainsi un moment de retour au calme et de partage.  

Voici une liste non exhaustive d’activités pouvant être proposées. Elles s’adressent à tout public (personnes valides, présentant des troubles moteurs, sensoriels, psychiatriques…) :  

  • Approche du cheval : premiers contacts « Cheval qui es-tu ? »

Nous pouvons apprendre à entrer en relation avec le cheval de manière adaptée, veiller à avoir une bonne communication, à décoder ses différentes attitudes, afin d’adopter un comportement optimal vis-à-vis de l’animal,…

Pour ce faire, différentes modalités sont possibles: l’observation du cheval en incluant les notions éthologiques, l’apprentissage des spécificités du cheval (sa sensibilité, son mode de communication, son fonctionnement en groupe, l’utilisation de ses 5 sens, son mode de locomotion, etc), …

  • Découverte de l’animal à travers la stimulation sensorielle et sensori-motrice

Par des contacts agréables grâce à la douceur de son poil, à la chaleur de son souffle, le bénéficiaire peut profiter de moments câlins. La stimulation sensorielle spécifique à l’univers du cheval (odeurs, sons, toucher, images,…) participe à l’ouverture de l’usager sur l’extérieur. 

Un moment de calme dans l’instant présent avec l’équidé peut être proposé au travers d’une séance de relaxation, de pleine conscience, ou encore de massages à l’animal.

  • Soins aux chevaux : pansage

Les activités de soins permettent de créer le contact et de renforcer le lien. Elles sont également un moment propice à l’apprentissage et au décodage des signes de bien-être et limites  de chaque cheval. Le bénéficiaire peut alors s’y adapter en développant et affinant son acuité visuelle et kinesthésique. Au travers des soins à l’autre, un réinvestissement des soins à son propre corps est également possible.

  • Travail pratique au sol avec le cheval à la corde ou en liberté

Cette pratique permet un large éventail d’expériences enrichissantes amenant à une meilleure conscience de son corps et de celui de l’autre comme moyens de communication, ainsi que le travail de la gestion de l’espace personnel En affinant le travail au niveau de la posture, de l’attitude, de l’assertivité et de la confiance en soi, il est possible de gérer les difficultés pour cheminer, avec le poney, sur un parcours d’embûches. Les parcours peuvent se réaliser sous forme d’exercices de collaboration afin d’œuvrer pour un objectif commun.

  • Psychomotricité avec le poney

Cette activité vise :

* un enrichissement du schéma corporel et de l’image du corps; 

* le développement des acquisitions motrices au niveau de l’équilibre, du tonus, de la coordination et de la dissociation des mouvements, de la coordination oculo-manuelle, de la motricité fine…;

* l’acquisition des notions liées à la structuration spatiale et temporelle (latéralité, vocabulaire spatial, rythme, organisation spatiale et temporelle…).;

* l’apprentissage des caractéristiques de l’environnement (taille, couleurs, formes, textures, classification…); 

* le développement de la mémoire et des capacités attentionnelles; 

* un enrichissement de la relation à l’autre et de la socialisation. 

Ces séances permettent au bénéficiaire d’habiter son corps et son environnement, de vivre ses sensations, ses émotions. En prenant conscience de ses potentialités, il affine sa relation à lui-même et aux autres.

Durant ces séances, nous pouvons par exemple proposer une mobilisation autour du cheval, un parcours à réaliser (en entrant dans la symbolique et l’imaginaire),… 

  • Balade à côté des poneys

En favorisant le bien-être et la détente, nous pouvons nous mettre à l’écoute de l’environnement (naturel, humain, animal, urbanistique,…). Cela nécessite une adaptation aux situations nouvelles créées par l’animal, l’environnement,….  en  ajustant son comportement et sa réponse.

  • Attelage en sulky : parcours de maniabilité ou balade

En adoptant le positionnement de meneur, la personne prend conscience de sa potentialité à transmettre des informations à l’animal malgré la distance (communication verbale et grâce aux guides). La confiance en soi ainsi qu’une communication claire et précise sont sollicitées .

Cette  activité permet également d’apprécier l’environnement extérieur, de vivre le rythme des saisons,… tout en profitant de l’instant présent.

 

L’équipe de terrain

L’équipe de terrain est notamment formée dans le secteur paramédical et/ou social (logopède, ergothérapeute, kinésithérapeute, psychomotricienne, psychologue,…) et en éthologie équine. 

Après avoir identifié la demande, précisé les besoins des usagers et convenu des modalités pratiques, deux professionnels d’Hippopassion se rendent sur le site convenu pour réaliser les activités.

Les professionnels de la médiation équine sont capables de s’ajuster tout au long du projet. Ils peuvent faire preuve d’adaptation afin que les activités correspondent au plus près aux attentes, aux désirs, aux imprévus, aux contraintes, tant que la sécurité et le bien-être de tous restent au cœur du processus. 

 

Chevaux

Pourquoi le cheval?

L’image de force, de noblesse, de beauté et de sensibilité véhiculée par le cheval est inscrite dans l’inconscient collectif et participe déjà activement à la valorisation et à l’estime de soi des gens qui le côtoient. Il provoque peur et attirance. Il est associé à la vie, la mort et la force dans la mythologie.

Le travail auprès du cheval place le corps comme moyen d’expression. La fonction tonique va être stimulée dans la recherche d’un accord tonique qui est rapidement teinté d’affects et d’émotions.

Pour certains bénéficiaires, le mode de communication corporel est plus adapté et plus aisé. Pour tous, le corps permet de dire ce qui n’est pas dit avec les mots. Le rôle du thérapeute est d’observer ce qui est mis en place par le bénéficiaire, les stratégies. Le thérapeute peut alors faciliter la prise de conscience afin de pouvoir aller vers un ajustement des attitudes dans des situations nouvelles.

Le cheval, par sa finesse et son hypersensibilité, est un bon lecteur du langage non verbal de l’autre. Il est un médiateur objectif. Il ne juge pas. Il répond en fonction de ce qu’il perçoit. Il est toujours cohérent entre ce qu’il ressent et ce qu’il exprime. Si le thérapeute connaît bien son partenaire équin, cela lui permet de mieux percevoir et comprendre son bénéficiaire. Le cheval est révélateur et miroir.

La mise en place d’une relation de confiance entre le bénéficiaire et le cheval (et non pas de fuite) va demander la naissance d’une collaboration basée d’une part sur l’écoute et la disponibilité, et d’autre part une affirmation de soi au travers d’une attitude déterminée et posée.

 

Le cheval est une véritable médiation vivante et animée. Il peut être objet de communication et de projection affective ou encore support d’identifications. Le bénéficiaire peut, par identification, prendre en lui les forces du cheval. Quand le cheval devient aussi l’objet de soins, le bénéficiaire prend conscience du corps du cheval, cela offre un parallèle avec son propre corps, son hygiène…

Il peut permettre de combler les manques, assouvir des besoins, d’éventuels débordements affectifs et devenir compagnon, confident dont le regard est souvent vécu comme non jugeant. Le cheval peut être un bon intermédiaire dans l’apprivoisement du regard de l’autre.

Au niveau physique, la monte et le mouvement hélicoïdal provoqué par le pas du cheval permettent un travail moteur global important que ce soit au niveau de l’équilibre, la posture, la tonification ou le relâchement musculaire, la dissociation des ceintures, la coordination générale, la dissociation de mouvements,…

Au niveau plus psychique, la spécificité de portage  permet de réactualiser les premiers modes de communication (communication primaire, dialogue tonique). En effet, le bercement, le vécu de toucher et la chaleur permettent la sensation d’une certaine contenance physique, qui associée à la contenance psychique apportée par le thérapeute, favorise l’apaisement et le sentiment de sécurité et de bien-être. 

 

Nos chevaux sont nos partenaires, adaptés à diverses modalités de rencontre.

 

Infrastructure et matériel

Au sein de votre infrastructure, nous pourrons nous installer dans un ou plusieurs lieux d’accueil : 

  • une cour ou un jardin extérieur (clôturé ou non) 
  • un espace extérieur couvert (en cas de mauvais temps)
  • un espace intérieur réservé à l’activité
  • dans les lieux de vie à la rencontre de vos usagers (espace salon, chambres, …)

Nous amenons l’ensemble du matériel nécessaire au bon déroulement de l’activité. 

Notre venue risque de souiller les sols, l’équipe est équipée pour nettoyer directement. Il est néanmoins important de tenir compte de la particularité de cette activité qui met en jeu “du vivant”.

 

La population bénéficiaire

Le projet peut toucher un public assez varié :

  • MR/MRS
  • Ecoles 
  • SRA
  • SAJA
  • Centre d’accueil/foyer pour enfant
  • Établissement pénitentiaire 
  • IPPJ
  • ……….

 

Modalités pratiques

L’activité peut s’organiser de manière mensuelle ou occasionnelle, en fonction de votre demande et de vos attentes. 

Nous pouvons travailler de différentes manières :

  • avec un groupe relativement restreint (environ 8 personnes) pendant 2h.
  • en passant de chambre en chambre afin de rendre visite à l’ensemble de vos bénéficiaires.
  • en changeant le groupe toutes les 30 minutes. En effet, entre 2 et 4 personnes peuvent passer 30 minutes avec un poney . Nous pouvons donc toucher entre 16 et 32 personnes sur l’ensemble de l’activité.
  • …..

L’équipe est généralement accompagnée de shetlands. En fonction de la demande et du cadre, il est également possible de se déplacer avec des poneys plus grands. nos partenaires équins se déplacent par deux (minimum). 

 

N’hésitez pas à formuler votre demande afin que nous puissions en discuter et évaluer la faisabilité de ce projet. 

Nous sommes disponibles le lundi matin, le mardi après-midi, le jeudi après-midi ainsi que le 

vendredi matin pour les activités.